Sahel : La Banque Mondiale va décaisser 200 milliards pour booster le secteur élevage

Le Sahel va bénéficier d’un financement de la Banque mondiale pour stimuler les efforts d’amélioration de la productivité et la résilience du secteur élevage dans la zone.

Un nouveau financement de 200 milliards de francs CFA sera débloqué par la Banque Mondiale en vue de soutenir le secteur pastoral dans les pays du Sahel (Burkina Faso,  Mali, Mauritanie, Niger, Sénégal et Tchad). L’annonce a été faite le mardi 30 mars dernier par l’institution à travers un communiqué publié sur son site..

Ce financement constitue la deuxième phase du Projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel (PRAPS). C’est à travers l’Association internationale de développement (IDA) que se fera ce nouveau financement qui vient après le succès de la phase un du projet.

Dans cette phase 2 du projet, c’est le renforcement de la résilience d’environ 1 13 millions de pasteurs vivant dans le Sahel qui seront touchés à travers l’amélioration des systèmes de santé animale et l’accès aux ressources naturelles ainsi que leur gouvernance par la création, entre autres de nouvelles zones de pâturage et de points d’eau. Toutes ses actions devaient permettre d’accroître les revenus de 20 millions de personnes qui vivent du secteur de l’élevage. C’est la frange jeune et les femmes qui sont  principalement visées par ce financement.

Sentinelle BF