La Cote d’Ivoire veut redynamiser la filière soja dans sa partie Nord-ouest

Les régions du nord-ouest de la Cote d’Ivoire vont bénéficier d’un appui du gouvernement pour booster la production du soja. C’est le ministre ivoirien de l’agriculture du Développement Rural, Kobenan Kouassi Adjoumani qui a lancé le vendredi 25 octobre 2019, à Touba, la phase pilote du redémarrage du projet.

Cette phase pilote sera exécutée sur les bases de l’ancien projet soja. D’un coût global de 15 milliards FCFA, cette phase va concerner une superficie totale de 1600 ha, dont 800 ha dans la Région du Bafing et 800 ha dans la Région de Kabadogou.

L’exécution de ce projet sera également l’occasion de réhabiliter toutes les fermes semencières et des pistes menant aux parcelles. Le laboratoire d’analyse sera, lui, aussi réhabilité et équipé ainsi que d’autres ouvrages comme des magasins d’intrants agricoles, de pièces de rechange, le pont bascule, la station de carburant ainsi que des salles de formation des paysans.

Pour le ministre Kobenan, ce projet reformulé tout en plaçcant les populations locales au centre de toutes les activités de production et de transformation du soja vise à « développer une économie rurale compétitive, rentable, créatrice d’emplois pour les jeunes et surtout pour les femmes, avec la création d’une usine de transformation du soja dans le Bafing. Ce qui permettra de créer une économie agricole intégrée, génératrice de revenus équitablement partagés entre les différents acteurs de la chaîne des valeurs, de réduire l’exode rural et d’améliorer la qualité de vie des populations en valorisant leurs potentiels de savoir-faire »

En rappel, la production nationale du pays en soja est estimée à 9000 tonnes par an. A travers ce projet, les autorités entendent la tirer à 40 000 tonnes.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*