Ghana : le gouvernement veut mettre fin aux importations de riz d’ici 2022

Dans le cadre d’une stratégie visant à soutenir la production locale, le gouvernement ghanéen ambitionne mettre un terme aux importations de riz, d’ici 2022, rapporte l’Agence Ecofine. C’est le ministre en charge du département de l’Alimentation et de l’Agriculture, Kennedy Osei Nyarko qui l’a annoncé lors d’une visite dans la région de la Volta, connue pour être la principale productrice de la céréale.

Alors que des détails sur les plans de mise en oeuvres de cette ambition n’ont pas encore été livrés, certains observateurs restent sceptiques face à cette nouvelle annonce du gouvernement. Des analystes n’hésitent pas à mettent en lumière la demande galopante de riz au Ghana ces dernières années avec une consommation qui devrait atteindre 40 kg par tête d’ici 2020 alors que la production locale n’arrive pas à suivre le rythme.

Le pays consomme chaque année environ 1 million de tonnes de riz.

 Sentinelle BF

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*