Cote d’Ivoire-Coupures d’électricité : La filière cacao impactée

En raison des coupures d’électricité auxquelles fait face la Cote d’Ivoire depuis la deuxième moitié du mois d’avril,  les broyages de cacao pourraient chuter de moitié à 25 000 tonnes en mai, et encore plus en juin, fait remarquer des sources citées par Reuters. Si les  entreprises ne fonctionnent qu’à 50% de leur capacité, certaines délaisseraient la production de beurre pour se concentrer sur la masse de cacao.

Traditionnellement, le pays broie entre 45 000 et 49 000 tonnes de fèves par mois,  au premier trimestre de l’année en cours, les broyages ont connu une hausse de 4,3% par rapport à la même période de 2020 soit  293 000 tonnes.

Cette situation de coupures d’électricité pourrait contraindre  le Conseil café cacao (CCC) à autoriser les broyeurs à exporter et à transformer leurs fèves ailleurs, probablement dans leurs usines européennes ou américaines quand on sait qu’environ 80% des fèves récoltées durant la récolte intermédiaire, qui court d’avril à septembre, sont achetées par ces broyeurs.

Adama Z.

Sentinelle BF